Livraison à partir de 1,30€ et gratuite à partir de 79€ d’achat !

Féminin SacréLa sororité, qu’est ce que c’est ?
La sororité c'est quoi

La sororité, qu’est ce que c’est ?

Longtemps laissé en sommeil, le concept de sororité a refait surface avec le mouvement #Metoo. La sororité nous invite à repenser ce que signifie être une femme aujourd’hui, à questionner les rapports de domination et à remettre en question cette société patriarcale étouffante. Mais que signifie exactement ce mot ? Comment a-t-il évolué au cours des siècles ? 

Définition de la sororité

Le terme “sororité” provient du terme latin soror, qui signifie sœur ou cousine. Sororité est souvent décrit comme l’équivalent féminin de fraternité.

En latin médiéval, il a désigné une communauté religieuse de femmes. Ces dernières y instauraient leurs règles de vie, accédant à la culture dans un environnement sécurisé tout en se transmettant les savoirs.

La sororité désigne les liens entre les femmes qui se sentent des affinités, ont un vécu partagé dû à leur même condition féminine et au statut social qui y est lié.

La sororité à travers l’Histoire

La notion de sororité réapparaît ensuite à la fin du XIXè siècle et au début XXè siècle, notamment dans les universités américaines, fortes d’une tradition de « confréries ». Les femmes n’étaient pas acceptées dans ces groupes d’étudiants, elles vont alors créer les leurs ! Une des plus anciennes organisations clandestines d’étudiantes est la Sororité Gamma Phi Bêta, fondée en 1874 au sein de l’université Syracuse dans l’État de New-York.

C’est dans les années 70 que le mot “sororité” apparaît dans la sphère féministe, d’abord aux Etats-Unis. Robin Morgan, poétesse et figure du féminisme radical, publie un ouvrage au titre évocateur : Sisterhood is Powerful.

La formule plaît et est reprise sur des slogans, scandée lors de manifestations. Les militantes françaises du Mouvement de la Libération des Femmes vont s’approprier le terme et le franciser, ce qui donnera le terme “sororité”.

Les femmes voulaient montrer qu’il existe une condition commune aux femmes par une même oppression : le patriarcat.

La sororité : une réponse politique face au patriarcat ?

Pour beaucoup, la sororité n’est pas le contraire de la fraternité mais une réponse à la fraternité.

En effet, la fraternité exclut presque automatiquement les femmes des décisions politiques. La Révolution Française, qui marque l’adoption par la patrie de la devise “Liberté, égalité, fraternité”, sonne également la date d’instauration du suffrage universel masculin.

La sororité est donc une réponse politique des femmes au patriarcat. Est-il en effet bon de rappeler qu’en France, le droit de vote des femmes n’a que… 77 ans et qu’il est le résultat d’un combat acharné des femmes pour faire entendre leurs voix(es).

La sororité : un amplificateur de la voix des femmes ?

Le tristement célèbre hashtag #MeeToo a relancé les élans de sororité à travers le monde. Les réseaux sociaux ont lancé cet appel rassemblant toutes les femmes à exprimer le fait qu’elles aussi, elles ont été un jour victimes de violences sexistes ou sexuelles.

La puissance du nombre de témoignages a jeté un véritable pavé dans la marre. La sororité a réuni toutes les femmes entre elles dans la lutte contre les violences sexistes. Peu importe leur milieu social, leur couleur de peau ou leur langue. Ce hashtag #MeeToo a ainsi permis de créer concrètement du lien entre toutes les femmes. De ne plus se sentir seules. De donner du poids à ces témoignages très souvent minimisés. En élevant leurs voix, les femmes ont permis un projet collectif et politique.

Le pouvoir des groupes de femmes

Les groupes de femmes sont des espaces d’expression mais aussi de transformation. Se réunir permet de bénéficier de la force morale d’un cercle afin de régler ses problèmes individuels.

De tout temps, que cela soit à des fins spirituelles, sociales ou psychologiques, les femmes se sont réunies. Elles ont en effet compris qu’ensemble quelque chose de particulier s’opérait.

Lorsqu’elles se sentent en confiance, entourées, la parole se libère. Elles vont alors échanger sans honte ni tabou au sujet de leur vie, de leurs amours, de leurs difficultés…en sachant qu’en face d’elles, personne ne les jugera. Elles en sortiront apaisées, soutenues et écoutées.

Avec amour et bienveillance, les femmes avancent ensemble pour lutter contre les stéréotypes et le sexisme ordinaire.

Ces cercles donnent également l’opportunité aux femmes de ne plus se voir comme des ennemies mais comme des alliées. L’entraide, la compassion et la solidarité deviennent alors des valeurs communes.

Avez-vous déjà participé à des cercles de femmes ? Qu’y avez-vous appris sur les autres et sur vous-même ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aucun produit dans le panier

Inscrivez-vous à la WitchNews ! Votre dose d’actualité Hey Kate.

    Inscrivez-vous à la WitchNews ! Votre dose d’actualité Hey Kate !

      En renseignant votre prénom et votre adresse email, vous acceptez de recevoir l’actualité du Witchzine et les dernières nouveautés d’Hey Kate ! par courrier électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désinscription présent dans nos emails ou en me contactant.