Livraison gratuite à partir de 79€ d’achat !*

Sorcière ModerneL’encens : histoire et utilisation en magie
Utilisation Encens Oliban Magie | Encens Magie Blanche | Histoire photo 1

L’encens : histoire et utilisation en magie

Les premières utilisations de l’encens remontent à plusieurs millénaires. Il possède de nombreux mystères empreints de symboles. L’encens parfume de nombreux lieux de culte depuis la nuit des temps, favorisant ainsi le recueillement et la concentration. On l’utilise également dans les arts divinatoires. Je vous en dit plus sur ce produit que j’utilise plusieurs fois par semaine que ce soit dans la pratique de rituels ou pour parfumer mon intérieur. 

L’histoire de l’encens

L’histoire de l’encens (appelé aussi Oliban), débute il y a plus de 6000 ans. Elle coïncide avec l’apparition des premières grandes civilisations de la Mésopotamie et de l’Égypte.

L’encens est considéré comme l’un des premiers matériaux odorants à avoir été utilisé par les humains. Saviez-vous qu’on le retrouvait dans les ingrédients des baumes qui servaient à la momification des égyptiens ? On le brûlait aussi dans les temples pour faciliter la communication avec les divinités.

La fumée parfumée qui s’élevait au-dessus des autels anciens était en effet un moyen de transporter les prières et les invocations.

De tous les parfums, l’encens est celui qui a le passé le plus prestigieux. Dans l’Antiquité, on le considérait comme plus précieux que l’or. C’est pour cette raison que les Rois Mages en ont offert avec l’or et la myrrhe à l’enfant Jésus.

Comment est fabriqué l’encens ?

L’encens est produit à partir de la résine d’un groupe d’arbres appartenant au genre Boswellia, notamment Boswellia sacra, de la famille des Burséracées. Cet arbre serait originaire du Dhofar, dans l’actuel sultanat d’Oman. Aujourd’hui, il y est toujours cultivé, ainsi qu’en Somalie, au Yémen et en Inde.

L’écorce de ces plantes est coupée et la résine qui en sort est recueillie. La résine est ensuite cristallisée: il faut généralement un mois pour qu’elle durcisse suffisamment. La récolte de la résine peut se faire plusieurs fois par an.

Il existe en réalité une multitude d’encens. Ce terme sert en effet à désigner toutes les résines et tous les bois parfumés qui se transforment en fumée lorsqu’ils brûlent.

Aujourd’hui, on retrouve l’encens sous différentes formes : cône, bâton ou résine. On distingue également l’encens combustible (c’est l’encens qui se consume tout seul, comme les bâtons ou les cônes) et l’encens non combustible (il nécessite une substance déjà en combustion comme le charbon ardent sur lequel il est parsemé. Il dégage ainsi une fumée beaucoup plus forte et prononcée.)

L’encens et ses vertus thérapeuthiques

L’encens a également été associé à diverses vertus thérapeuthiques, notamment en Egypte ancienne, en Grèce ou encore en Chine. On utilisait la résine d’Oliban pour soigner les maladies pulmonaires ou hépatiques. On l’utilisait aussi en pastille ou en onguent pour calmer toutes sortes de douleurs.

Dans la médecine antique, on utilisait l’encens comme barrière olfactive dans la chambre des malades, car on pensait que l’air transportait les maladies. L’odeur agréable de l’encens faisait donc office de protection contre la maladie.

Pourquoi utiliser l’encens en magie ?

Pour moi, l’encens, au même titre que la fumigation par la sauge ou le Palo Santo, est un essentiel des rituels de magie. Quand j’allume un bâton d’encens, c’est toute une atmosphère magique qui se crée autour de moi.

Les mondes du visible et de l’invisible se mettent alors à fusionner. La fumée d’encens permet en effet d’entrer en connexion avec les forces cosmiques. De plus, la bonne odeur qui se dégage de la combustion de l’encens favorise la relaxation, le bien-être, la paix de l’âme.

Certains parfums sont davantage propices à certains types de rituels. Avant toute chose, le parfum dégagé par l’encens doit résonner en vous.

Quel encens choisir ?

Selon votre usage, vous pouvez choisir un parfum d’encens bien spécifique.

  • Encens pour méditer : lavande, tilleul, santal, pin, cèdre
  • Encens pour mieux dormir : santal, cannelle, bois d’agar
  • Encens pour purifier son intérieur : lavande, oliban, myrrhe, sauge, benjoin

Précaution d’usage de l’encens

La combustion de certains encens peut dégager des vapeurs nocives en forte concentration. Veillez donc à bien aérer la pièce dans laquelle vous l’utilisez et à ne pas inhaler directement la fumée. Privilégiez les encens naturels, comme les encens Bloom proposés dans la boutique ésotérique en ligne Hey Kate ! Je veille en effet à sélectionner des encens naturels et made in France afin de vous garantir des bâtonnets d’encens sans substances chimiques, pour des rituels sains et sans danger. Pensez à utiliser un porte-encens et à ne pas laisser votre bâton brûler sans surveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aucun produit dans le panier

Vous aimez le WitchZine ?
Inscrivez-vous à la WitchNews et recevez un code promo de 10% pour votre prochaine commande sur la boutique !

    En renseignant votre prénom et votre adresse email, vous acceptez de recevoir l’actualité du Witchzine et les dernières nouveautés d’Hey Kate ! par courrier électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désinscription présent dans nos emails ou en me contactant.