Bien-être

Comment savoir si j’ai une dépression post-partum ?

La naissance d’un enfant est une source de joie pour les nouveaux parents. Des irrégularités surviennent et bouleversent le mode de vie de ces jeunes parents. Durant la période postnatale, elles se manifestent chez le père et la mère à différentes proportions.

La dépression post-partum survient en moyenne après trois mois de naissance. Chez les deux parents, elle se manifeste par une profonde tristesse sans raison apparente. La mère est plus touchée avec des pleurs fréquents, une anxiété extrême, une incapacité à bien s’occuper de son enfant.

La dépression post-partum se manifeste chez les pères avec des symptômes moins apparents. Ce trouble de comportement se caractérise par la colère, l’abus d’alcool et de drogue.

La dépression post partum est-elle un passage obligé après l'accouchement ?  | Santé Magazine

Que faut-il comprendre par dépression post-partum ?

La dépression post-partum est un trouble de comportement auquel font face les nouveaux parents. Les femmes sont plus touchées à un degré élevé que les hommes. Diverses raisons peuvent causer la dépression postnatale. La nouvelle forme de vie des jeunes parents est le principal facteur qui déclenche cette pathologie.

Ce qui est appuyé par de nombreux autres facteurs :

  • Les changements hormonaux ; 
  • Le manque de sommeil ;
  • L’épuisement lié à la lourdeur des tâches.

L’absence de soutien du côté des deux parents constitue un facteur de risque élevé. Le père comme la mère peuvent se retrouver seuls face aux charges de l’enfant, une situation qui amplifie la survenue de la dépression post-partum.

  La lithothérapie ou comment guérir avec les pierres

Test depression post partum : les symptômes qui devraient vous alerter

La dépression post-partum se manifeste différemment chez l’homme et la femme. Pour identifier la manifestation de la dépression post-partum, il y a des tests sous forme de questionnaire disponibles en ligne. Vous devez aussi rester vigilant aux symptômes suivants en fonction du sexe.

Comment repérer la dépression post-partum chez la femme ?

La dépression postnatale touche près de 20 % des jeunes mamans. Après une première manifestation, il y a plus de chances qu’elle arrive de nouveau durant les prochaines grossesses. Les femmes sont animées d’une profonde tristesse à laquelle elles sont parfois étrangères.

Ces femmes pleurent fréquemment, des pleurs accompagnés d’une forte culpabilité. Ce qui contraint la mère à s’occuper de son enfant. Elle ressent une peur grandissante de s’occuper de son enfant. La mère ressent une gêne au moment d’allaiter son enfant. 

La mère éprouve un désintérêt pour les anciennes activités qui la passionnait. Ceci s’accompagne d’une perte d’appétit ainsi que d’un isolement. Une mère qui se retrouve dans un état pareil doit consulter un médecin ou un psychologue. 

Comment repérer la dépression post-partum chez l’homme ? 

Le père qui a de la difficulté à s’adapter à son nouveau rôle est aussi plus vulnérable tout comme ceux qui manquent de sommeil ou qui ont un bébé prématuré ou avec des besoins particuliers. C’est également valable chez les hommes anxieux par rapport à leur situation économique et ceux qui ont déjà connu des problèmes de santé mentale dans le passé.

La dépression post-partum se manifeste chez 8 % des pères. Les pères qui sont atteints d’une dépression postnatale sont colériques, impatients et irrités. Pour ces sujets, on observe des symptômes anxieux avec une violence conjugale suivie d’un abus de substances comme l’alcool et la drogue.

  Purifier sa maison : 3 méthodes pour se libérer des énergies négatives 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *